top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurMathilde Lorton

Janvier 2022



JANVIER 2022
.pdf
Télécharger PDF • 1.88MB

Ghazal 165 du Divan de Hafez, tiré le 23/01/2022

"La nuit derniere Hafez le solitaire s'en vint à la Taverne.

Rompant son serment, il passa à la Coupe.

Le Temoin de Beauté du temps de sa jeunesse l'avait rejoint en rêve.

Au temps de sa vieillesse il redevint amant et fou.

Le soufi privé de sens qui, la veille, brisait coup et verre à boire,

dès la premiere gorgée de vin, devint sensé et sage.

Un Jeune Mage passait, mettant à mal coeur et religion.

Sur les pas de ce familier, il devint etranger à tous.

Le feu sur la joue de la rose incendia la meule du rossignol,

la face souriante de la chandelle fit le malheur du papillon !

Les larmes du soir et de l'aube, grace à Dieu, ne furent pas perdus!

Les gouttes de notre pluie devinrent perles rares.

Le narcisse de l'Echanson entonna le verset de l'incantation.

Notre cercle de prieres devint une assemblée où dire des fables

Maintenant la demeure de Hafez est la cour du roi.

Le coeur alla à qui tient les coeurs, l'âme se rendit auprès de l'Aimé."



A nouveau, le seminaire d'été n'a pas eu assez d'inscrits pour avoir lieu . De meme si cela vous interesse, je vous propose de me le faire savoir par mail dansesoufielyon@gmail.com


4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page